Le pain c’est vital…

Le pain c’est vital…

1 juin 2018 2 Par Annie Lacarin

Vital ? Oui, bon bien utile, pour le petit dej, pour une petite faim en navigation, pour accompagner un bon bout de fromage et puis j’en connais qui ne se nourriraient que de pain… n’est-ce pas Loic ?

Alors comment faire son pain bine fait vite fait alors que nous sommes loin de la terre ?

Bien sûr farine, sel et levure de boulanger.  C’est la base. De la farine PANIFIABLE type T55 qui contient du gluten (c’est ce qui fait lever la pâte… mais je vous donnerais plus loin mes secrets de pain sans gluten). Donc 500gr de farine plus 10gr de sel et 10gr de levure de boulanger (que l’on trouve en supermarché type “Briochin”) on rajoute 320gr d’eau A TEMPERATURE AMBIANTE et C’EST TOUT.  Bien sûr pour ceux qui ont une machine à faire le pain pas de problème… mais en mer il faut faire attention à l’électricité et j’avoue, je fait mon pain à la main ! Donc une petite demi-heure de pétrissage et je pose ma pâte dans un saladier recouvert d’un torchon humide dans un coin à l’abri des courants d’air et du froid.

1h1/2 plus tard, le pâton a doublé de volume. Je le retravaille un peu pour vider l’air et je le met en forme (la plupart du temps en boule) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Je le laisse de nouveau gonfler 1/2 heure, je l’incise (quelques coups de couteau artistiques) et je le met au four chaud (à la maison c’était 250° mais avec un four ENO ?) avec un bol d’eau pour humidifier. 10mn plus tard j’entrouvre la porte du four et la laisse ainsi pour diminuer la température et 10mn plus tard je met mon four au plus bas, toujours porte entrouverte. Normalement en 20 à 35mn le pain est prêt.

Une astuce : sondez le pain par dessous, il doit sonner le creux.  Faites le refroidir si possible sur une grille à l’abri des gourmands.

Et les variantes : on peut presque tout mettre : de la farine de châtaigne, de maïs,(mais gardez au moins 50% de farine de blé) du lait, des oeufs (pour le pain au lait et la brioche) du beurre pour des croissants feuilletés, des olives, des graines, des herbes, des fruits secs, des lardons et j’en passe… Mais essayez vous à la base d’abord et réglez votre routine avec vos ingrédients habituels et la température de votre four.

Et alors le pain sans gluten ? D’abord il faut dire que c’est le gluten qui rend les farines panifiable et donc nous sommes supposés ne pas pouvoir faire du pain sans gluten. Et bien cela se fait quand même : j’utilise 150 de farine de maïs pour 250 de farine de riz et 100gr de farine de châtaigne  ou de lupin, de la gomme de guar pour lier (10gr), de la levure de boulanger (10gr), 10gr de sel et de l’eau pour mouiller. Mais je dois avouer que depuis que j’ai trouvé les farines Mix Shär c’est beaucoup plus facile, d’autant plus que  la levure est déjà dosée. Le pain est moins moelleux et moins croustillant. Après 5 ans d’abstention, mon corps semble n’avoir plus de réaction au gluten… et c’est avec délice que de temps en temps je me lâche sur un pain au chocolat (chocolatine ?).

Parles moi de vos essais, de vos succès et même de vos échecs (ce sont ceux qui nous guident le plus). Bonne pâte à pain !